Les 5 bienfaits du bouillon de poulet!

Bonjour, Paléoïens, paléoïennes!

Le bouillon de poulet (ou franchement, de tout animal) est sans doute une des boissons les plus paléos que nous avons consommées dans notre jeunesse pré-paléo. Je me souviens de longues journées passées à glisser, à construire des forts et à participer à d’épiques batailles de balles de neige au chalet de mes grands-parents couronnées par un bon souper réparateur dont l’entrée était une soupe au bouillon maison.

Je voyais le chaudron bouillonner toute la journée, et à chaque restant de poulet ou de boeuf, ma grand-mère hélait religieusement ma mère : « Ne jette pas les os! Je vais me faire une base de soupe! » C’était si régulier que ça en devenait presque comique.

Certains remèdes de grand-mère sont, au mieux, douteux (mettre du dentifrice/du beurre sur des brûlures? vraiment?), pour la bouffe maison, les grand-mamans ne cèdent pas leur place.

Faire du bouillon, il n’y a rien de plus simple : il s’agit de prendre des os de poulet ou de boeuf, de mettre beaucoup d’eau dans une casserole et de faire réduire la mixture à feu doux pendant une demi-journée. Évidemment, il existe de nombreux ajouts qu’il est possible de faire – les célébrissimes chefs de Nom Nom Paleo recommandent entre autres d’ajouter du céleri, des carottes, un oignon, des clous de girofle, des feuilles de laurier, du sel et du vinaigre de pommes. Il existe cependant autant de recettes que de grand-mères! Vous n’en avez donc pas fini d’expérimenter pour trouver votre recette préférée.

Outre pour avoir une boisson chaude délicieuse, pourquoi diantre faire son propre bouillon?

1) C’est bénéfique pour la santé osseuse.

Un bon bouillon contient plusieurs minéraux provenant directement des os : du calcium, du magnésium et du phosphore. En tant que vertébrés, nous avons des structures osseuses différentes, mais leurs constituants sont semblables : un apport de ces minéraux va contribuer à notre santé minérale osseuse. Si en adoptant une diète paléo vous avez peur de manquer de calcium (ce qui n’est pas pas si effrayant), gavez-vous de bouillon!

2) C’est bénéfique pour la santé articulaire.

Le mot qui vous fera gagner au Scrabble cette semaine : glycosaminoglycanes, ou GAG. Ces molécules sont des glucides qui se lient à des protéines et font partie intégrante du tissu conjonctif. On entend par là la chondroïtine sulfate, (chondro = cartilage), le dermatane sulfate, le kératane sulfate, l’héparine sulfate et l’acide hyaluronique. Il semble que ces molécules sont absorbées telles quelles dans l’intestin (sans être réduites ou atteintes), ce qui faciliterait leur utilisation par le corps.

3) C’est bénéfique pour la peau – et la régénération des tissus en général

Pour rester jeune, il faut boire ce que l’on buvait étant jeune! Mais non, bande de nonos, pas un verre de lait. Le bon bouillon de poulet de grand-maman contenait une autre molécule utile : le collagène, en plus de ses deux principales composantes, les acides aminés proline et glycine.

Petite blague à part : comment est-ce que notre ADN tient en place?

À l’aide du collagène.

De retour à notre programme principal, avant que Guillaume me tire la « plug » éditoriale qu’il détient sur mes textes pour cause de jeux de mots douteux!

Le collagène est une protéine composant le tissu conjonctif qui donne l’élasticité à la peau, les tendons et les ligaments, pour ne nommer que ceux-là. Dans ces études (1, 2, 3), l’hydratation et l’élasticité de la peau s’est améliorée après une supplémentation de collagène sous forme orale. On a observé une diminution de rides et une amélioration de la qualité de la matrice de la peau. Quand même pas pire qu’un paquet de vieux os fasse aussi bien ou mieux que des crèmes hydratantes hors de prix!

Les bénéfices ne s’arrêtent pas à la peau; les cellules épithéliales en général gagnent aussi au change. Ainsi, une abondance de proline et de glycine permettrait de récupérer de blessures plus facilement en contribuant à la régénération des plaies et des lésions au niveau artériel. La glycine est également utilisée dans les processus de régulation de la néoglucogenèse, dans la création de créatine et dans la régulation de l’hormone de croissance. La proline contribue au bon fonctionnement des mécanismes de « recyclage » du corps, soit l’utilisation d’acides aminés pour reconstruire de nouveaux tissus musculaires.

4) C’est bénéfique pour guérir la paroi de l’intestin.

Le Dr Fasano, un chercheur italien qui s’intéresse beaucoup à la question du gluten et de ses effets sur l’intestin, a établi qu’on ne retrouvait pas de maladies auto-immunes sans avoir de « leaky gut« … or, il advient que l’intestin s’irrite et devient particulièrement perméable à cause de la zonuline, une molécule secrétée lorsque l’on consomme du gluten. Robb Wolf affirme qu’après avoir consommé du gluten pendant de longues périodes de temps, l’intenstin prend environ un mois à récupérer et régénérer les cellules de la paroi intestinale.

Le bouillon maison faciliterait ce processus de régénération à l’aide de la gélatine qu’il contient. La gélatine agirait comme du papier collant, contribuant à redonner la perméabilité sélective de la membrane de l’intestin.

5) C’est bon en torrieux.

Ajouter du bouillon a des aliments peut s’avérer une addition savoureuse. Les recettes à la mijoteuse en exigent souvent, car le bon vieux « crock-pot » à l’eau manque un peu de saveur. Faire cuire des légumes, ou encore du riz si ça vous arrive, se fait très bien avec du bouillon. Les sauces, qui donnent tant de difficulté aux paléos comme vous et moi, peuvent êtres faites à partir de réductions du bouillon.

Et, évidemment, rien n’empêche que vous en preniez une bonne tasse telle quelle! Un bon bouillon chaud vous sera aussi réconfortant par temps froid qu’un café.

Le bouillon est donc un de ces super-aliments paléo qu’il est possible de faire aisément (même à la mijoteuse!) et facile à intégrer dans sa diète. Puisqu’il est liquide, il est plus facile d’en prendre que si vous deviez rajouter ENCORE un autre aliment contenant tel ou tel nutriment.

Si vous n’avez pas de restes de viande, les boucheries vendent souvent des os à des prix dérisoires. La plupart des os font bien le travail : poulet, boeuf, veau, poisson… le porc se fait également, mais le goût du porc est très présent, ce qui ne plaît pas à tous. Les parties charnues comme les pieds de poulet ou de porc sont particulièrement efficaces et sont peu dispendieuses, surtout dans les épiceries asiatiques. N’ayez pas peur d’essayer plusieurs recettes, mais n’oubliez pas d’y inclure un peu d’agent acidifiant, même si ce soit être du bête vinaigre blanc – selon Robb Wolf, cela permet de dégager une plus grande quantité de nutriments.

Bonne ébullition, paléoïens, paléoïennes!
-Vincent

Advertisements


Catégories :Cuisine

Mots-clés :, , , , , , , , , ,

13 réponses

  1. Bonjour Vincent,

    Perso, je me sers surtout des bouillons pour cuire des légumes : ça donne du goût. Et quand il n’y a plus de légumes, j’en rajoute et je recuis l’ensemble, c’est encore meilleur.

    Super article, les bouillons sont effectivement un super aliment paléo !

    A bientôt,
    Sylvain

  2. Bonjour Vincent,

    En effet les bouillons sont un super aliment paléo ! Bon marché, et extrêmement nutritifs.

    Perso, je m’en sers pour faire cuire des légumes, ça donne beaucoup de goût. Il m’arrive même de rajouter des légumes et de recuire le tout, plusieurs fois de suite. C’est délicieux !

    Merci pour l’article.

    A bientôt,
    Sylvain

  3. Pour avoir les benefices est ce que les os doivent venir de viande bio…grass fed…non antibiotique …free range (poulet) …?
    Merci

  4. bonjour j ai fait un bouillion maison avec des ao poulet mais il n est pas gélatineux il a cuit 10 heures. estce trop ou trop de liquide

    • Y avait-il beaucoup d’os? S’ils étaient petits et/ou peu nombreux ou cuit a feu trop doux il se peut que la fameuse gélatine soit absente.

      • est ce que les bienfaits sont là même si il n y a pas de gélatine? je fais cuire ça sur le poêle à bois et ça bouille bien, en tout cas. merci pour votre aide.

      • Sans gélatine il y a un peu moins de collagène et d’acides aminés – mais cela demeure une excellente boisson paléo!

  5. merci à vous pour vos commmentaires. j ai enfin réussi à faire une super gélatine. j ai mis moins d eau et à la fin j ai laissé réduire le tout. j ai filtré le tout. puis j ai ajouté des légumes et laissé mijoter dix minutes . super potage full collagène.

Rétroliens

  1. 9 trucs et recettes pour manger ses légumes! | Paléo Québec
  2. Noël 2.0: Le paléo contre-attaque | Paléo Québec

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :